Les bienfaits de l’ashwagandha

Les bienfaits de l’ashwagandha

L'ashwagandha est une plante médicinale ancienne, profondément enracinée dans la tradition ayurvédique indienne depuis des millénaires. Cette herbe adaptogène est de plus en plus étudiée et utilisée dans le monde entier. Ses propriétés thérapeutiques polyvalentes en font un ingrédient clé dans diverses applications médicinales.

L’ashwagandha, c’est quoi ?

Botanic

L'ashwagandha est également connu sous le nom scientifique Withania somnifera et est parfois également nommé ginseng indien. Il s’agit d’une plante médicinale couramment utilisée en médecine ayurvédique, une pratique traditionnelle indienne. On la trouve principalement en Inde, au Moyen-Orient et dans certaines régions d'Afrique.

L’ashwagandha prend la forme d’un arbuste qui peut atteindre 1 mètre 50 de hauteur et possède de petites fleurs jaunes ainsi que des racines tubéreuses. Son fruit est petit, rond et lisse, de couleur orange à rouge. Il est enfermé dans une enveloppe membraneuse, qui s’ouvre à maturité du fruit.

 

Composés actifs

Les racines, les feuilles ainsi que les baies sont utilisées pour leurs propriétés.

Les principaux composés actifs de l’ashwagandha sont les withanolides. Il s’agit de triterpéniques qui structurellement ressemblent aux ginsénosides du panax ginseng. 

Parmi les withanolides, on retrouve les withaferines A et les withanolides D, qui sont particulièrement étudiés pour leur impact cardiovasculaire, anti-inflammatoire et immunomodulateur. L’ashwagandha se compose également d’alcaloïdes, tels que la withamine, la somniférine et la tropine, qui sont étudiés pour leur propriété apaisante. Les flavonoïdes sont quant à eux étudiés pour leur rôle protecteur et antioxydant. Ensemble, ces composés synergiques confèrent à l’ashwagandha son profil thérapeutique unique.

 

Plante adaptogène

L'ashwagandha (Withania somnifera) est une plante polyvalente dont les usages traditionnels et contemporains sont nombreux et variés. 

Il s’agit d’une plante dite adaptogène. Les plantes adaptogènes sont des substances naturelles, souvent des herbes ou des plantes médicinales, qui aident l'organisme à s'adapter au stress et à maintenir l'homéostasie (l'équilibre interne), face au divers stress environnementaux, physiques et émotionnels. Les adaptogènes fonctionnent principalement en régulant les systèmes hormonaux et immunitaires, réduisant les niveaux de cortisol (l'hormone du stress). Elles incluent l'ashwagandha, le ginseng, la rhodiola, et le basilic sacré (tulsi), par exemple.


Les bienfaits de l’ashwagandha 

Stress, anxiété et sommeil

L'ashwagandha est réputée pour ses propriétés adaptogènes qui aident à réduire le stress et l'anxiété en régulant les niveaux de cortisol. De nombreuses études sur les animaux et sur les Hommes ont permis de mettre en avant ce phénomène. [1 ; 2 ; 3 ; 4] 

De plus, certaines études ont conclu que l’ashwagandha permettrait d’améliorer la qualité du sommeil et de réduire le temps nécessaire pour s'endormir. [3 ; 5]

Un bon sommeil est essentiel pour la récupération et la performance athlétique. L'ashwagandha, en aidant à améliorer la qualité du sommeil, pourrait ainsi assurer une meilleure récupération sportive.


Fonctions cognitives

Des études ont montré que cette plante médicinale pourrait améliorer la fonction cognitive en régulant les niveaux de neurotransmetteurs dans le cerveau, tels que la dopamine, la sérotonine et l'acétylcholine, qui sont essentiels pour l'apprentissage, la mémoire et la concentration. Les withanolides, les principaux composés actifs de l'ashwagandha, pourraient jouer un rôle clé dans ces effets en protégeant les cellules nerveuses contre le stress oxydatif et en favorisant la croissance des neurites, ce qui améliorerait la communication neuronale. De plus, avec ses propriétés anti-stress, elle permettrait de réduire l'impact négatif du stress sur les fonctions cognitives. En régulant ainsi le stress et en favorisant un équilibre neurochimique sain, l'ashwagandha pourrait offrir un soutien naturel pour optimiser les performances cognitives, la mémoire et la concentration. [5 ; 6 ; 7] Des études supplémentaires sont nécessaires pour valider ces premiers résultats. 

 

Santé physique

1. Propriétés anti-inflammatoires

L’ashwagandha possède des propriétés anti-inflammatoires qui pourraient aider à réduire l'inflammation dans le corps. 

Des études ont mis en évidence qu’elle pourrait être bénéfique pour des affections telles que l'arthrite. [8 ; 9]

De plus, certaines études ont apporté des données précliniques intéressantes sur les activités anti-inflammatoires et chondroprotecteurs de cette plante. Certaines l’ont évalué sur de l’arthrose [10], quant à d’autres, sur des douleurs articulaires liées au genou [11], ou bien au coude (tennis elbow) [12]. Bien que d’autres études soient nécessaires pour valider ces premiers résultats, il semble que l’ashwagandha pourrait offrir une approche naturelle pour soulager l'inflammation et promouvoir le bien-être général.

2. Santé cardiaque

Concernant la santé cardiaque, des études réalisées sur des animaux ont pu mettre en évidence des propriétés adaptogènes, cardiotropes, cardioprotectrices et anticoagulantes de l’ashwagandha. Des études supplémentaires sont néanmoins nécessaires pour confirmer ces recherches. [13 ; 14]

3. Thyroïde

Des études ont démontré que l'ashwagandha pourrait avoir des effets bénéfiques sur la fonction thyroïdienne, notamment en régulant les niveaux d'hormones thyroïdiennes. Ces études ont suggéré que cette plante adaptogène pourrait stimuler l'activité de la glande thyroïde, augmentant ainsi la production des hormones thyroxine et triiodothyronine, essentielles pour le métabolisme et l'énergie. Ces propriétés seraient particulièrement utiles pour les personnes souffrant d'hypothyroïdie, une condition caractérisée par une production insuffisante d'hormones thyroïdiennes, entraînant fatigue, gain de poids et dépression. De plus, en équilibrant les niveaux de cortisol, et en régulant ainsi le stress, cela pourrait également contribuer à une meilleure santé thyroïdienne globale. Ces effets combinés pourraient faire de l'ashwagandha un complément précieux pour soutenir la fonction thyroïdienne. [15 ; 16 ; 17]

 

Performances sportives

1. Masse musculaire et récupération

L'ashwagandha est devenue populaire parmi les athlètes et les amateurs de fitness pour ses potentiels bienfaits sur la force musculaire et la performance physique, qui ont été évalués dans différentes études. Les withanolides semblent jouer un rôle clé en augmentant les niveaux de testostérone et d'hormone de croissance, qui sont essentiels pour la synthèse protéique et la croissance musculaire. De plus, les propriétés anti-inflammatoires de l’ashwagandha pourraient contribuer à réduire les dommages musculaires induits par l'exercice et à accélérer le processus de récupération. En régulant également les niveaux de cortisol, elle pourrait aider à atténuer la réponse au stress induite par l'entraînement intensif, et ainsi aider à favoriser une récupération optimale et des gains musculaires plus significatifs. [18 ; 19 ; 20] De plus, des recherches suggèrent que l'ashwagandha pourrait favoriser la synthèse de l'ATP en augmentant l'activité de certaines enzymes impliquées dans les processus énergétiques cellulaires. Cette augmentation de la disponibilité d'ATP dans les muscles peut potentiellement améliorer la performance sportive en fournissant une source d'énergie plus efficace pour les contractions musculaires, ce qui peut se traduire par une endurance accrue, une récupération plus rapide et des gains de force et de puissance musculaire. [20]

2. Augmentation de l’endurance

Des études préliminaires suggèrent que l'ashwagandha pourrait contribuer à l'augmentation de la capacité aérobie en améliorant l'utilisation de l'oxygène par les muscles pendant l'effort (améliore la VO2max). Cela pourrait ensuite se traduire par une meilleure endurance et une résistance accrue à la fatigue musculaire. De plus, ses effets sur la régulation des hormones du stress et la réduction de l'inflammation peuvent favoriser une récupération plus rapide après l'entraînement, permettant aux athlètes de s'entraîner de manière plus efficace et de mieux progresser dans leurs objectifs de performance. Des études supplémentaires sont néanmoins nécessaires pour valider ces premiers résultats. [21 ; 22] 

H2. Pour conclure

Il s’agit globalement de petites études, réalisées sur des animaux ou parfois sur des humains. Mises bout à bout, elles permettent de voir un avenir prometteur sur de nombreux bienfaits de l’ashwagandha. Néanmoins, il est nécessaire de confirmer ces résultats avec des études à plus grande échelle.

H2. Sources

[1] Pratte, Morgan A., Kaushal B. Nanavati, Virginia Young, et Christopher P. Morley. « An Alternative Treatment for Anxiety: A Systematic Review of Human Trial Results Reported for the Ayurvedic Herb Ashwagandha (Withania Somnifera) ». Journal of Alternative and Complementary Medicine (New York, N.Y.) 20, no 12 (décembre 2014): 901‑8. https://doi.org/10.1089/acm.2014.0177.
[2] Chandrasekhar, K., Jyoti Kapoor, et Sridhar Anishetty. « A Prospective, Randomized Double-Blind, Placebo-Controlled Study of Safety and Efficacy of a High-Concentration Full-Spectrum Extract of Ashwagandha Root in Reducing Stress and Anxiety in Adults ». Indian Journal of Psychological Medicine 34, no 3 (juillet 2012): 255‑62. https://doi.org/10.4103/0253-7176.106022.
[3] Speers, Alex B., Kadine A. Cabey, Amala Soumyanath, et Kirsten M. Wright. « Effects of Withania Somnifera (Ashwagandha) on Stress and the Stress- Related Neuropsychiatric Disorders Anxiety, Depression, and Insomnia ». Current Neuropharmacology 19, no 9 (2021): 1468‑95. https://doi.org/10.2174/1570159X19666210712151556.
[4] Archana, R., et A. Namasivayam. « Antistressor Effect of Withania Somnifera ». Journal of Ethnopharmacology 64, no 1 (janvier 1999): 91‑93. https://doi.org/10.1016/s0378-8741(98)00107-x.
[5] Langade, Deepak, Subodh Kanchi, Jaising Salve, Khokan Debnath, et Dhruv Ambegaokar. « Efficacy and Safety of Ashwagandha (Withania Somnifera) Root Extract in Insomnia and Anxiety: A Double-Blind, Randomized, Placebo-Controlled Study ». Cureus 11, no 9 (28 septembre 2019): e5797. https://doi.org/10.7759/cureus.5797.
[6] Choudhary, Dnyanraj, Sauvik Bhattacharyya, et Sekhar Bose. « Efficacy and Safety of Ashwagandha (Withania Somnifera (L.) Dunal) Root Extract in Improving Memory and Cognitive Functions ». Journal of Dietary Supplements 14, no 6 (2 novembre 2017): 599‑612. https://doi.org/10.1080/19390211.2017.1284970.
[7] Xing, Dante, Choongsung Yoo, Drew Gonzalez, Victoria Jenkins, Kay Nottingham, Broderick Dickerson, Megan Leonard, et al. « Effects of Acute Ashwagandha Ingestion on Cognitive Function ». International Journal of Environmental Research and Public Health 19, no 19 (20 septembre 2022): 11852. https://doi.org/10.3390/ijerph191911852.
[8] Rasool, Mahaboobkhan, et Palaninathan Varalakshmi. « Suppressive Effect of Withania Somnifera Root Powder on Experimental Gouty Arthritis: An in Vivo and in Vitro Study ». Chemico-Biological Interactions 164, no 3 (15 décembre 2006): 174‑80. https://doi.org/10.1016/j.cbi.2006.09.011.
[9] Khanna, Dinesh, Gautam Sethi, Kwang Seok Ahn, Manoj K. Pandey, Ajaikumar B. Kunnumakkara, Bokyung Sung, Amita Aggarwal, et Bharat B. Aggarwal. « Natural Products as a Gold Mine for Arthritis Treatment ». Current Opinion in Pharmacology 7, no 3 (juin 2007): 344‑51. https://doi.org/10.1016/j.coph.2007.03.002.
[10] Sumantran, Venil N., Asavari Kulkarni, Sanjay Boddul, Trushna Chinchwade, Soumya J. Koppikar, Abhay Harsulkar, Bhushan Patwardhan, Arvind Chopra, et Ulhas V. Wagh. « Chondroprotective Potential of Root Extracts of Withania Somnifera in Osteoarthritis ». Journal of Biosciences 32, no 2 (mars 2007): 299‑307. https://doi.org/10.1007/s12038-007-0030-3.
[11] Ramakanth, G. S. H., C. Uday Kumar, P. V. Kishan, et P. Usharani. « A Randomized, Double Blind Placebo Controlled Study of Efficacy and Tolerability of Withaina Somnifera Extracts in Knee Joint Pain ». Journal of Ayurveda and Integrative Medicine 7, no 3 (2016): 151‑57. https://doi.org/10.1016/j.jaim.2016.05.003.
[12] Mahanta, Vyasadeva, Tukaram S. Dudhamal, et Sanjay Kumar Gupta. « Management of Tennis Elbow by Agnikarma ». Journal of Ayurveda and Integrative Medicine 4, no 1 (janvier 2013): 45‑47. https://doi.org/10.4103/0975-9476.109552.
[13] Mohanty, Ipseeta, Dharamvir Singh Arya, Amit Dinda, Keval Kishan Talwar, Sujata Joshi, et Suresh Kumar Gupta. « Mechanisms of Cardioprotective Effect of Withania Somnifera in Experimentally Induced Myocardial Infarction ». Basic & Clinical Pharmacology & Toxicology 94, no 4 (avril 2004): 184‑90. https://doi.org/10.1111/j.1742-7843.2004.pto940405.x.
[14] Dhuley, J. N. « Adaptogenic and Cardioprotective Action of Ashwagandha in Rats and Frogs ». Journal of Ethnopharmacology 70, no 1 (avril 2000): 57‑63. https://doi.org/10.1016/s0378-8741(99)00177-4.
[15] Sharma, Ashok Kumar, Indraneel Basu, et Siddarth Singh. « Efficacy and Safety of Ashwagandha Root Extract in Subclinical Hypothyroid Patients: A Double-Blind, Randomized Placebo-Controlled Trial ». Journal of Alternative and Complementary Medicine (New York, N.Y.) 24, no 3 (mars 2018): 243‑48. https://doi.org/10.1089/acm.2017.0183.
[16] Wiciński, Michał, Anna Fajkiel-Madajczyk, Zuzanna Kurant, Dominik Kurant, Karol Gryczka, Michal Falkowski, Magdalena Wiśniewska, Maciej Słupski, Jakub Ohla, et Jan Zabrzyński. « Can Ashwagandha Benefit the Endocrine System?-A Review ». International Journal of Molecular Sciences 24, no 22 (20 novembre 2023): 16513. https://doi.org/10.3390/ijms242216513.
[17] Abdel-Wahhab, Khaled G., Hagar H. Mourad, Fathia A. Mannaa, Fatma A. Morsy, Laila K. Hassan, et Rehab F. Taher. « Role of Ashwagandha Methanolic Extract in the Regulation of Thyroid Profile in Hypothyroidism Modeled Rats ». Molecular Biology Reports 46, no 4 (août 2019): 3637‑49. https://doi.org/10.1007/s11033-019-04721-x.
[18] Wankhede, Sachin, Deepak Langade, Kedar Joshi, Shymal R. Sinha, et Sauvik Bhattacharyya. « Examining the Effect of Withania Somnifera Supplementation on Muscle Strength and Recovery: A Randomized Controlled Trial ». Journal of the International Society of Sports Nutrition 12 (2015): 43. https://doi.org/10.1186/s12970-015-0104-9.
[19] Sandhu, Jaspal Singh, Biren Shah, Shweta Shenoy, Suresh Chauhan, G. S. Lavekar, et M. M. Padhi. « Effects of Withania Somnifera (Ashwagandha) and Terminalia Arjuna (Arjuna) on Physical Performance and Cardiorespiratory Endurance in Healthy Young Adults ». International Journal of Ayurveda Research 1, no 3 (juillet 2010): 144‑49. https://doi.org/10.4103/0974-7788.72485.
[20] Panda, Vandana, Amol Deshmukh, Asawari Hare, Sneha Singh, Lal Hingorani, et S. Sudhamani. « Effect of Withania Somnifera Hydroalcoholic Extract and Other Dietary Interventions in Improving Muscle Strength in Aging Rats ». Journal of Ayurveda and Integrative Medicine 12, no 4 (2021): 623‑32. https://doi.org/10.1016/j.jaim.2021.06.001.
[21] Pérez-Gómez, Jorge, Santos Villafaina, José Carmelo Adsuar, Eugenio Merellano-Navarro, et Daniel Collado-Mateo. « Effects of Ashwagandha (Withania Somnifera) on VO2max: A Systematic Review and Meta-Analysis ». Nutrients 12, no 4 (avril 2020): 1119. https://doi.org/10.3390/nu12041119.
[22] Tiwari, Shashank, Sandeep Kumar Gupta, et Anklesh Kumar Pathak. « A Double-Blind, Randomized, Placebo-Controlled Trial on the Effect of Ashwagandha (Withania Somnifera Dunal.) Root Extract in Improving Cardiorespiratory Endurance and Recovery in Healthy Athletic Adults ». Journal of Ethnopharmacology 272 (23 mai 2021): 113929. https://doi.org/10.1016/j.jep.2021.113929.

Retour au blog

Nos indispensables pour la musculation

1 de 4